PROJETS
Slider

QUE SIGNIFIE LA STRATÉGIE PAYSAGÈRE POUR ERBACHER THE FOOD FAMILY ?

Erbacher The Food Family est un acteur de la production alimentaire industrielle et est, à ce titre, en prise sur le paysage :

· Sur les surfaces agricoles dans la région et au-delà, les matières premières sont produites pour Erbacher
· Sur le site industriel implanté au cœur d’un paysage rural, sont produits des aliments destinés à la consommation humaine et animale
· Le vaste domaine du siège de l’entreprise est l’environnement de travail quotidien de nombreux collaborateurs.

Le code paysager de l’entreprise Erbacher relie entre eux les différents niveaux.

Autour du terrain de l’entreprise, la production durable de matières premières est mise en scène. Un paysage champêtre fait office de showroom pour les invités. Il est tout à la fois un espace de détente, d’expérimentation et de travail pour les collaborateurs (« corporate gardening »). Il s’inscrit en outre dans la structure du paysage environnant. Les points de jonction entre les espaces extérieurs et intérieurs tels que les accès et les terrasses, ainsi que les espaces verts intérieurs, sont intégrés dans la conception d’ensemble.

Mon expérience
J’ai pu faire passer le message selon lequel les abords du terrain de l’entreprise pouvaient être davantage qu’une zone de circulation et un espace vert ornemental quelconque. La réinterprétation du terrain du siège entendu comme un campus vert et un paysage de production a été incluse par l’entreprise dans sa stratégie pour l’avenir.

Stratégie paysagère
Le vecteur du paysage permet d’harmoniser l’effet externe et l’effet interne de l’entreprise. Le code paysager que l’on retrouve partout suggère ici une interaction responsable avec l’environnement.

Maître d’ouvrage : Erbacher The Food Family
Projet : Développement d’une stratégie paysagère
Période du projet : de juillet 2016 à mars 2017
Localisation du projet : site de l’entreprise à Kleinheubach

Une coopération avec M. Gerdum Enders du cabinet CODE LAB (Cassel).

Plus d’infos sur le projet ici.

L’EXPOSITION NATIONALE D’HORTICULTURE DE MUNICH EN 2005

Avec l’Exposition nationale d’Horticulture de Munich (BUGA 2005), la Ville de Munich a relié différentes missions, parmi lesquelles :

· la réalisation d’un grand parc paysager public à l’est de Munich (le Riemer Park),
· une mise en scène en guise de cérémonie d’ouverture pour les habitants d’un nouveau quartier (Messestadt Riem),
· l’information relative au développement durable en tant que fil rouge thématique principal.

Cet événement de grande ampleur a attiré quelque trois millions de visiteurs venus de toute l’Allemagne pour découvrir le parc nouvellement construit ainsi que le quartier des Expositions (Messestadt). D’après les estimations de la société BUGA 2005 GmbH, il a généré environ 400 millions d’euros d’investissements dans l’agglomération de Munich.

Mon expérience
Pendant cinq ans, j’ai été chargée par le Service de l’Urbanisme de la Ville de Munich de piloter la participation de la filiale municipale – une mission passionnante, car les attentes envers la création d’un espace vert pérenne (un parc de 200 hectares) peuvent entrer en conflit avec les exigences d’une entreprise à la durée de vie limitée, contrainte d’évoluer dans un cadre temporaire et financier donné.

Stratégie paysagère
La mise en œuvre d’un événement de grande envergure sert ici de moteur pour le développement paysager et urbain. En jouant sur le paysage, on peut en effet souligner les spécificités d’un lieu ainsi que les intentions et les perspectives qui lui sont associées.

Exposition nationale d’Horticulture de Munich 2005
Durée de la manifestation : du 28 avril au 9 octobre 2005
Budget d’investissement : 60 millions d’euros
Budget de la manifestation : 40 millions d’euros
Gestion de la société de participation BUGA 2005 GmbH : Service de l’Urbanisme, Ville de Munich

Plus d’infos sur le projet ici.

« CORPORATE GREEN » POUR ADIDAS

À la fin des années 1990, l’entreprise adidas-Salomon AG a mis en place la « adidas World of Sports – stage 1 » autour des bâtiments des casernes de l’ancienne base américaine HerzoBase. Tous les services impliqués dans le processus de fabrication des produits (Développement et Design) ainsi que les fonctions supports (Contrôle de gestion et Ressources humaines) se sont installés dans les bâtiments rénovés.

Que signifie le paysage pour une entreprise présente dans le monde entier tout en ayant par ailleurs pris le parti, fidèle aux traditions, de rester sur la terre qui l’a vu naître, Herzogenaurach ?

Cela ne doit rien au formalisme ; il s’agit plutôt d’un hasard orchestré. L’univers de travail de collaborateurs venus du monde entier a été serti dans l’écrin d’un parc paysager. Dans la clarté de la pinède, on a aménagé des sentiers, des terrasses en bois et des terrains de sport pour permettre le travail et les loisirs en plein air. Ici le paysage a été pensé dans le contexte d’une direction d’entreprise moderne. Le joyau de ce site est un lac qui rappelle la tradition piscicole typique de cette contrée de Moyenne-Franconie.

Mon expérience
Deux ans en qualité de maître d’œuvre et chef de projet. J’ai trouvé captivant de vivre in situ l’interaction entre les activités mondiales d’un grand groupe et le quotidien des travaux de construction.

Stratégie paysagère
Le paysage est ici au service de la communication des valeurs de la marque. Une conception paysagère cohérente permet d’intensifier la perception de la marque.

adidas World of Sports – stage 1, installations extérieures
Maître d’ouvrage : Adidas-Salomon AG, Herzogenaurach
Durée des travaux : d’octobre 1998 à mai 2000
Enveloppe des travaux : 6,2 millions de marks (DM)
Planification et supervision des travaux : Gnüchtel Triebswetter Landschaftsarchitekten GbR, Cassel

Plus d’infos sur le projet ici.

DR.-ING. DAGMAR LEZUO
STRATÉGIE PAYSAGÈRE

FEICHTHOFSTRASSE  149 B  ·  81247 MÜNCHEN  ·  DAGMAR@LEZUO.DE